Cystite chez le chat : Que faire ?

Comment diagnostiquer une cystite chez le chat ?

Sans être vétérinaire, ici le vécu va parler puisque ce problème j’ai pu le résoudre avec Marius. Les problèmes de cystites ne sont pas propres aux humains, au contraire. Une stérilisation mal faite, faite trop tôt ou un manque d’hydration et votre boule de poil risquera une infection urinaire. Un jour alors que Marius avait 1 an (pour rappel, castration à 3 mois !), je remarqua des allez-retour inhabituels à sa litière (plus de 10 allers-retours en 1 heure). C’est là le signe d’une cystite ou d’un début de cystite. La vérification de la litière et de quelques gouttes de sangs présentes m’ont permis d’être convaincu du début de cystite et mon vétérinaire à pu lui prescrire des médicaments (alpha bloquants et relaxant musculaire). Malgré quelques galères pour donner son traitement (20 jours !) au matou, il fût guéri. En addition avec une multiplication des points d’eau, le petit Marius n’a plus eu de problème de cystite et j’espère que cela continuera.

Très répandu chez le chat, la cystite peut être prise à temps pour éviter de lourdes conséquences.

Les signes d’un début de cystite chez le chat

Pour un propriétaire régulièrement présent avec son matou, les signes d’une infection urinaire chez le chat sont rapidement et facilement visibles. Ces premiers signes doivent vous alerter et vous conduire systématiquement chez votre vétérinaire (ou celui d’un autre hein !)

  • Le chat n’est plus propre et urine ailleurs que dans sa litière,
  • Le chat se rend sans cesse à la litière avec des vas-et-viens très significatifs. En effet, le chat ne restera que peu de temps (quelques secondes) dans la litière avec une contraction musculaire importante (il pousse !) De plus, à la sortie de la litière, votre chat se lavera systématiquement la zone intime à cause d’une gêne dont il veut être débarrassé,
  • Le chat est mal hydraté : il ne faut pas oublier que le chat est un animal du désert et que, lors de la période chaude, ce dernier se met en mode “survie” et ne se contente que de peu d’eau. A ce moment là (mai-juin-juillet), votre vétérinaire connait une forte affluence de chat en proie aux cystites.
  • Si l’eau n’est pas disponible en abondance ou n’est pas changé régulièrement, votre chat la boudera et les risques d’infections seront plus importants.

Cystite du chat, quels remèdes ?

L’eau surtout, beaucoup d’eau. Multipliez les points d’eau dans les pièces et optez pour une fontaine (les chats, d’instinct, préfèrent l’eau oxygéné). Dans les cas avéré de cystite, votre véto prescrira à votre chat des alpha bloquants et des décontractants musculaires. C’est un traitement lourd sur plusieurs jours qui permettra à votre matou d’éviter l’opération. Souvent lié à une stérilisation féline mal effectuée ou effectuée trop tôt (voir article sur la stérilisation des chats), il vous faudra être attentif à votre matou.

Pour diagnostiquer la déshydratation, j’ai une astuce de grand-mère qui fonctionne très bien. Appuyez votre doigt sur la gencive du matou, si la gencive met plus de 3 secondes à revenir à sa couleur initiale, il y a un risque de déshydratation. Autre signe distinctif clair, le sang. Si vous retrouvez du sang dans la litière, cela est le signe d’une cystite si ce n’est d’un problème plus grave encore.

Dans mon cas personnel, j’ai remarqué des vas-et viens réguliers (toutes les 5 minutes) de mon chat vers sa litière. J’ai pu, en scrutant sa queue, m’apercevoir qu’il forçait pour expulser ces urines, mais en vain. J’ai pu appeler rapidement SOS Véto. Par chance, le problème a été pris au tout début et un traitement fût donné. Les chats sont des animaux du désert qui ne s’hydrate que rarement (surtout s’il ne mange que des croquettes). Lors d’un changement de saison (vers une saison chaude), ce dernier boiera moins. Pour prévenir les cystites félines, je recommande fortement ces 3 solutions à l’approche de l’été :
  • Multiplier les points d’eau,
  • Donner de la pâté, mousse ou filet avec un bon taux d’humidité à votre chat au moins une fois tous les 2 jours,
  • Surveillez le comportement de votre chat.

Il est important de comprendre les causes et les risques de ce problème qui peut se transformer en un véritable enfer pour votre chat. Gardez toujours un œil sur son comportement et sur sa litière. Aux premiers signes, contactez votre vétérinaire.

A très vite pour un prochain article.

Sébastien

Fondateur - LeChatModerne.com

Un commentaire sur “Cystite chez le chat : Que faire ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page